AccueilJ'alerte la mairie sur...

J'alerte la mairie sur...

La prolifération de pigeons ou la présence d'animaux errants en ville.


Les pigeons, les chats errants
Si je constate la prolifération de pigeons ou la présence d'animaux errants dans ma ville, je contacte la Direction de la Santé publique (Espace santé environnement - BP 65051 - 52, rue Racine - 04 78 03 67 73)

En dehors des horaires d’ouverture, j'alerte la police nationale (seulement pour les animaux errants).
Police nationale
(225 cours Emile Zola, 69100 VILLEURBANNE - 04 72 69 10 60 - fax : 04 72 44 20 91)

Quel est le délai d'intervention ?
Une équipe intervient dans les deux heures pour les animaux errants, dans les trois mois pour les pigeons et dans les quinze jours pour les chats.

Que fait-on aux animaux ?
L’intervention sur les pigeons se limite à leur capture et à la stérilisation des individus bien portants. Dans le but d'étudier les populations et les migrations, les oiseaux sont bagués  puis relâchés.
L’intervention sur les chats et les chiens errants consiste en leur capture.
Ils sont ensuite menés à la fourrière.

Que fait-on des animaux ?
Au bout d'un certain temps, si le propriétaire n’est pas venu chercher son animal, celui-ci est conduit au refuge de la SPA où il pourra être adopté.

Comment puis-je éviter la prolifération des pigeons et des chats errants ?
Pour éviter leur concentration sur un seul et même site : j'évite de les nourrir.

Je peux également poser des rampes de pics sur les rebords de toit. Comme ils sont en plastique ces pics ne représentent aucun danger pour l’animal.

Pourquoi est-ce important de lutter contre cette prolifération ?
Les pigeons peuvent être vecteurs d’allergies et de certaines formes de pneumopathies. Ils ont également tendance à dégrader le patrimoine urbain.

Les chats errants peuvent eux aussi représenter un risque de transmission de maladies infectieuses (toxoplasmose, maladie des griffes du chat). Leur prolifération à proximité de lieux où viennent des enfants (écoles, jardins publics) est également susceptible de poser des problèmes en termes d’hygiène. Donc, en luttant contre leur prolifération j'accomplis un geste à la fois sanitaire et civique.

FermerFermerActualités en cours de chargement :